Histoire de la Grande Allée

En 1564, Catherine de Médicis décide de la construction d’un nouveau palais et d’un jardin attenant. Réservés aux plaisirs de la cour, le palais et le jardin dits « des Tuileries » sont le lieu de nombreuses fêtes, comme celle donnée en 1573 en l’honneur des ambassadeurs polonais.

Atelier bruxellois, d’après un carton de Luc de Heere, sur un dessin d’Antoine Caron, La réception des ambassadeurs polonais par Catherine de Médicis en 1573 (vers 1582–1585)
© 2020. Photo Scala, Florence – courtesy of the Ministero Beni e Att. Culturali e del Turismo

Comme la plupart des jardins de la Renaissance, le jardin des Tuileries s’organise en plusieurs parterres coupés à angle droit par des allées.
Une allée le traverse déjà en son centre et se termine à l’Ouest par un « écho », une place en demi-cercle entourée de murs propice aux spectacles.

Jacques Androuet du Cerceau, « Les Thuilleries » (1576)
© Château de Fontainebleau, Dist. RMN-Grand Palais / image château de Fontainebleau

Devenez mécène
et acteur de ce projet !

Je fais un don