Le mythe
d'Apollon

Le dieu des arts

La légende du combat musical opposant Apollon et Marsyas est racontée très succinctement par Ovide dans le livre VI des Métamorphoses, qui détaille surtout le cruel châtiment imposé par le dieu au satyre qui a osé le défier. La scène illustrée sur cette coupe montre Marsyas attaché à un arbre où sont suspendues deux flûtes, tandis que le dieu lauré, tenant la lyre, intime l’ordre au bourreau agenouillé d’exécuter la terrible sentence. La femme allongée derrière Apollon, le bras appuyé sur un vase d’où jaillit de l’eau, représente sans doute le futur fleuve formé par le sang du satyre, comme le raconte la légende. Les différents épisodes du mythe grec d’Apollon et Marsyas sont fréquemment représentés sur la faïence de la Renaissance italienne, que l’on appelle la majolique. Le peintre a ici, en grande partie, copié la composition de la scène de la gravure du maître au Dé, lui-même d’après Raphaël, l’une des sources principales d’inspiration dans les ateliers de majolique, et au-delà dans les arts décoratifs, du XVIe siècle.

Pour découvrir cette œuvre, rendez-vous dans l’aile Richelieu du musée du Louvre, salle 507 !

Françoise Barbe, conservatrice en chef au département des Objets d’art du musée du Louvre.

Attribuée à Nicolas Pellipario, Coupe ronde Apollon et Marsyas
Peintre In Casteldurante, Coupe sur pied : Apollon et Marsyas, faïence, Casteldurante, 1525, Paris, musée du Louvre, ancienne collection Sauvageaot, don 1856, OA 1240.
© RMN – Grand Palais (Musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi

Nicolas Poussin, L’inspiration du poète
Nicolas Poussin (1594-1665), L’inspiration du poète, huile sur toile, H. 1,82 ; L. 2,13 m, vers 1629, Paris, musée du Louvre, R.F. 1774.
© RMN – Grand Palais (Musée du Louvre) / Mathieu Rabeau

Voici l’une des œuvres les plus ambitieuses de Nicolas Poussin à un moment où l’artiste atteint un point d’équilibre parfait entre la noblesse des formes et la séduction du coloris. Elle montre Apollon en tant que dieu de l’inspiration artistique. Apollon domine toute la composition. Appuyé sur sa lyre, il dicte au poète son œuvre. Poussin a représenté Calliope, la Muse de la poésie épique, derrière Apollon. Les Muses sont les compagnes d’Apollon. Elles sont les médiatrices entre les dieux et les hommes. Calliope est coiffée d’une couronne d’or. Elle tient une flute et trois livres: l’Iliade, l’Odyssée et l’Enéïde, car c’est bien avec Homère et Virgile que les poètes et les artistes les plus talentueux entendaient rivaliser. Enfin les trois couronnes symbolisent le don céleste du génie au poète, qui lève les yeux vers le ciel.

Pour découvrir cette œuvre, rendez-vous dans l’aile Richelieu du musée du Louvre, salle 826 !

Nicolas Milovanovic, conservateur au département des Peintures du musée du Louvre

Cette figure d’Apollon musicien a été retrouvée à Lillebonne, en Normandie, en 1823. Le dieu tenait l’instrument à cordes, une lyre aujourd’hui disparue, dans la main gauche. Daté stylistiquement de la seconde moitié du IIe siècle de notre ère, ce bronze monumental, de près de deux mètres de hauteur, était vraisemblablement une statue de culte, honorée comme divinité salutaire dans l’un des sanctuaires de l’antique Juliobona. C’est à ce jour la plus grande sculpture de bronze découverte en Gaule, qui représente un dieu. Elle offre aussi un rare témoignage de dorure à la feuille. L’étude, menée au Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France en 2015, a démontré que la face antérieure de la statue avait été dorée deux fois et son dos une fois seulement. Cela signifie qu’Apollon se dressait devant un mur ou à l’intérieur d’une niche.

Pour découvrir cette œuvre, rendez-vous dans l’aile Denon du musée du Louvre, salle 414 !

Sophie Descamps, conservatrice au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre.

Apollon de Lillebonne
L’Apollon de Lillebonne, bronze doré, H. 1,94 m, seconde moitié du IIème siècle ap. J.-C, Paris, musée du Louvre, Br 37.
© RMN – Grand Palais (Musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

Devenez mécène
et acteur de ce projet !

Je fais un don