Un bijou de la Renaissance française

François Ier, roi mécène

François Ier, roi de France de Jean Clouet

S’il est un véritable roi mécène dans l’histoire de la France, c’est sans aucun doute François Ier (1494-1547). À vingt ans, il est roi de France : l’absence de descendant de Louis XII, son prédécesseur et cousin, l’a placé sur le trône auquel il n’était pas promis. Il a reçu une éducation humaniste et, si la politique militaire en Italie de Louis XII se solda par un échec, il en recueillit les fruits pour les arts. Il voulut attirer les plus grands artistes auprès de lui : Benvenuto Cellini, Andrea del Sarto et Leonard de Vinci, qu’il appelait « mon père ». Certaines des œuvres les plus importantes des collections nationales entrent alors dans le patrimoine français. Parmi celles-ci figurent les tableaux de Raphaël et du Titien acquis en Italie ainsi que les chefs-d’œuvre de Léonard de Vinci, dont Sainte Anne et la célèbre Joconde. Fasciné par l’art et l’architecture, François Ier est également connu pour avoir été un grand bâtisseur, des Châteaux de la Loire au musée du Louvre. Mais il s’attacha aussi durablement à des domaines moins visibles : il créa en 1530 les Joyaux de la Couronne et décida de la création d’un « cabinet de livres », ancêtre de la Bibliothèque nationale pour lequel il imagina une sorte de dépôt légal avant l’heure. François Ier fut un grand mécène des arts, mais aussi le premier constructeur moderne du patrimoine national.

Un pionnier de la Renaissance

Protecteur des arts et des lettres, François Ier a joué un rôle fondamental en favorisant l’émergence de nouveaux artistes, des Pays-Bas à l’Italie. Il introduisit la Renaissance en France, époque marquée par l’effervescence artistique et intellectuelle. Les débuts de l’imprimerie, la naissance de l’Humanisme et la progression de la science témoignent de l’avènement d’un monde nouveau qui s’exprime par une vision renouvelée de l’homme et du monde. La Renaissance apparaît en cela comme une période riche et foisonnante, marquée par la pluridisciplinarité et la modernité. Le livre d’heures, en ce qu’il est un objet inédit à la fois œuvre de joaillerie, d’orfèvrerie et d’enluminure, est en cela représentatif du bouillonnement artistique qui caractérise cette époque.

La Joconde, ou Portrait de Mona Lisa de Léonard de Vinci

S’il est un véritable roi mécène dans l’histoire de la France, c’est sans aucun doute François Ier (1494-1547)

Devenez mécène et acteur de ce projet !

Je fais un don